Ausgabe:

» Journal abonnieren

1/2_2019

FSAP numérique

Le 29 janvier 2019, à l'invitation de Patrick Altermatt, directeur de Hager Partner AG, plus d'une vingtaine de personnes intéressées se sont réunies au bureau mPlanikum à Zurich pour un premier échange d'expériences au sujet de BIM. La FSAP a un rôle important à jouer à cet égard.

Quel est l'état de la transformation numérique dans les bureaux ? Comment l'enseignement réagit-il au développement rapide ? Le BIM est-il compatible avec le règlement sur les honoraires SIA 105 ? - Ces questions et d'autres ont été discutées. Mais aussi le processus de normalisation BIM en cours et de l'ancrage du sujet dans la FSAP ont été abordés. Les points suivants ont été décidés :

  1. Le comité de la FSAP est invité à créer un groupe de travail "BIM Standards". Celui-la devrait représenter la profession dans le processus de normalisation internationale, assurer la mise en réseau avec les parties prenantes concernées et une approche coordonnée.
  2. Un échange informel doit être organisé au cours duquel les responsables BIM des bureaux pourront échanger leurs expériences pratiques et discuter des cas d'utilisation.
  3. En échange avec la commission des honoraires SIA 105, il faut s'assurer que la description des prestations de services et la structure des phases soient adaptées à la transformation numérique.
  4. Pour l'instant, la création d'un groupe spécialisée au sein de la FSAP n'est pas envisagée. Toutefois, une plate-forme BIM doit être mise en place sur le site web de la FSAP. D'autres réunions auront lieu dans le cadre de la FSAP également. En principe, ils sont ouverts à tous les bureaux de la FSAP. Une prochaine réunion a été convenue pour le matin de l'Assemblée générale du 17 mai 2019 à Brugg.

Les participants se sont montrés convaincus que le BIM ne présent pas seuelement un nouvel outil, mais qu'il s'agit d'un changement de paradigme dans l'organisation et de déroulement des projets. Il est important d'ancrer la compétence BIM dans l'architecture de paysage et dans les bureaux, sinon la profession court le risque que dans un avenir proche, d'autres groupes professionnels fourniront parts importantes des prestations des architectes-paysagistes.

Qui est intéressé par la suite de l'échange, peut s'annoncer à digital@bsla.ch

zurück / retour